vSphere 5.1 Web Client : le service ne démarre pas

Après l’installation du vSphere 5 Web Client, le service ne se lance pas, et l’erreur suivante apparaît dans le journal d’événement de l’hôte Windows:

VMware vSphere Web Client service terminated with service-specific error Incorrect function..

Si le serveur n’a pas au minimum 2 GB de RAM, le service (qui n’est autre qu’un process java très gourmand) ne se lancera pas…
Ajouter de la RAM à la machine virtuelle et relancer le service.

On trouve cette article sur vmware mais cela ne résout pas le problème de mémoire !

Supprimer les alarmes Shell et SSH sur un hôte esxi

KB Vmware esxi v5.x

KB Vmware esxi 4.x

 

Quand l’accès au Shell ou l’accès SSH est activé, on peut voit une alarme sur l’hôte esxi et le message suivant apparaître dans l’onglet résumé:

suppress_alarm_00

 

Pour la désactiver, il faut modifier le paramètre UserVars.SuppressShellWarning est lui donner la valeur 1.

suppress_alarm_01

 

 

S‘applique pour la version 4.x et 5.x

 

Création d’un clé usb bootable pour l’installation de VMware ESXi5

Pré-requis:

Logiciel: UNetbootin

iso vmware esxi 5 – vmware.com

pdf Mise à niveau vSphere 5.1

Exécuter UNetbootin, sélectionner l’option « DisqueImage »

unetbootin1

Sélectionner le fichier iso téléchargé, sélectionner la destination « Type: Lecteur USB », cliquer sur « OK ».

unetbootin2

Une fois terminée, vous pouvez quitter et utiliser la clé usb.

unetbootin3

Remplacez le nom de fichier isolinux.cfg par syslinux.cfg
Editer le fichier syslinux.cfg, remplacez

APPEND -c boot.cfg

par

APPEND -c boot.cfg -p 1

VM Debian Ajout de disque à chaud avec LVM

Etape 1 – Ajout du disque ou augmentation de la taille d’un disque

Extension de la taille d’un disque sous Vpshere Client.

OU

Ajout d’un nouveau disque, soit via le vSphere Client ou soit par script (en PowerCli) par exemple:

$vm = get-VM <vm_name>
New-HardDisk -VM $vm -CapacityKB 10000

Etape 2 – Rescanner le disque ou Rescanner le bus SCSI pour ajouter le disque sans redémarrer la VM

echo 1 > /sys/block/sdx/device/rescan

OU

echo "- - -" > /sys/class/scsi_host/host#/scan
fdisk -l
tail -f /var/log/message (pour vérifier le nom disk)

il faut remplacer host# par la valeur que vous trouverez avec la commande:

ls /sys/class/scsi_host

Par exemple:

echo "- - -" > /sys/class/scsi_host/host0/scan
tail /var/log/messages

Le disk est reconnu et se nomme sdb

Etape 3 – Vérifier et créer le volume

Editer avec fdisk:

fdisk /dev/sdb (où b est la lettre du disque trouver via tail -f /var/log/messages)
p (liste la table de partition du disk)
l (lister le type de partition pour la création) --> 8e Linux LVM dans notre cas
n p 1 <enter> <enter>
p (pour vérifier la table de partition créé)
t 8e (Changed system type of partition 1 to 8e (Linux LVM))
w (pour écrire les modifications)

La nouvelle partition se nomme /dev/sdb1

utiliser la commande suivante pour relire la partion (si necessaire)

partprobe /dev/sdb

Créer une nouvelle partition de type lvm (le disque se nomme sdb)

pvcreate /dev/sdb1
vgextend rootvg /dev/sdb1
# rootvg est le nom du volume group, # utiliser vgdisplay pour les lister
lvextend -L+1G /dev/PROTON6/root
# /devPROTON6/root est le nom du logical volume, # utiliser lvdisplay pour les lister
resize2fs /dev/PROTON6/root